lundi 23 mars 2015

Pteah Baitong est né !


Entrepreneurs du Monde est fière d’annoncer la naissance  de sa marque et de son nouveau réseau de distribution au Cambodge : Pteah Baitong (« Maisons vertes » en khmer). Ce réseau de distribution propre à Entrepreneurs du Monde se fixe comme objectif de permettre aux ménages les plus démunis des zones rurales et périurbaines du Cambodge  d’accéder à des solutions d’énergie plus propres, efficaces et économes. 

Proposer des alternatives énergétiques

En comparaison avec ses prédécesseurs des autres pays, Pteah Baitong  se développe dans un contexte bien particulier. En effet, bien que le réseau électrique soit peu étendu au Cambodge (25% des foyers connectés au réseau électrique), de nombreuses familles s’éclairent tout de même à l’aide des batteries de voitures ou de moto. Les batteries sont rechargées grâce à de petits générateurs et alimentent, selon les cas, une à deux ampoules, un téléphone ou encore une TV ! Ces solutions sont toutefois très coûteuses pour les familles et peu respectueuses de l’environnement. Ainsi, Pteah Baitong mène une importante campagne de sensibilisation dans les villages pour promouvoir des solutions énergétiques plus adaptées, propres et durables. 


Un accès à l’énergie via la microfinance sociale

En partenariat avec Chamroeun, l’institution de microfinance sociale créée et appuyée par Entrepreneurs du Monde, Pteah Baitong commercialise des lanternes solaires et des kits solaires à usage domestique et/ou professionnel dans deux zones rurales de la province de Kampong Thom. Aujourd’hui, le réseau a commercialisé 350 lanternes et kits solaires dont 20% grâce à des micro-prêts accordés par Chamroeun. Dans les trois prochains mois, les activités s’étendront dans deux nouvelles zones et la gamme des kits solaires proposée par Pteah Baitong sera élargie afin de répondre aux besoins du marché cambodgien et des familles les plus précaires!

Félicitations à toute l’équipe. Nous souhaitons à Pteah Baitong un succès aussi beau et prometteur que celui de  ses aînés burkinabés, haïtiens ou togolais !




mercredi 19 novembre 2014

Grihashree signe son 1er contrat !


STEP, partenaire d’Entrepreneurs du Monde en Inde, s’est lancé en 2014 dans un projet d’accès à l’emploi domestique à Calcutta qui se concrétise aujourd’hui avec la signature d’un premier contrat !


Pourquoi un tel projet ?

L’Inde demeure une société extrêmement traditionnelle où la femme a très souvent un rôle réduit à la bonne tenue du foyer familial et/ou au travail domestique exécuté chez les familles aisées des quartiers riches. Travailleuse domestique est probablement en Inde la catégorie d’emploi la plus humiliante pour les femmes, vulnérables et injuriées, exposées à des conditions de travail déplorables sans garanties ni protections : très bas salaires, paiements en retard, horaires abusifs et surcharge de travail.
A l’inverse, du côté des employeurs, trouver une travailleuse domestique qualifiée qui réponde à leurs besoins n’est pas forcément aisé. Il a donc semblé nécessaire à STEP de faciliter l’organisation des travailleurs domestiques et de leurs employeurs, et de mener des actions de sensibilisation et de promotion.

 

Grihashree comment ça marche ?

Les familles en recherche d’une employée domestique, paient un forfait annuel à STEP et s’engagent contractuellement : respect des horaires de travail et des tâches spécifiées lors de la demande, rémunération entre six et une fois et demie supérieure à leurs tarifs habituels en fonction des heures travaillées. Une fois le contrat signé, STEP organise des entretiens avec des employées domestiques avec les qualités requises et correspondant à leur besoins spécifiques. En amont, STEP identifie et appuie les femmes en recherche d’un emploi domestique via des formations (professionnalisme, code vestimentaire, communication, règles de conduite, hygiène et utilisation d’appareils ménagers modernes) tenues au cours des six semaines précédant un entretien avec un potentiel employeur. A l’embauche, un numéro est mis à la disposition des employés en cas de problème ou d’un abus quelconque. 

Aujourd’hui, 17 femmes ont été formées et sont prête à l’embauche et le premier contrat avec un employeur a été signé !

jeudi 2 octobre 2014

Au Myanmar, Sont Oo Tehtwin obtient la licence de Microfinance


Fin 2013, après 3 ans de démarches, Entrepreneurs du Monde avait obtenu par les autorités birmanes son enregistrement officiel en tant qu’ONG internationale au Myanmar. Son programme de microfinance « Sont Oo Tehtwin » (SOO) a ainsi été lancé en février 2014 à travers une phase pilote. Pour pouvoir déployer pleinement le projet, il ne manquait plus que la licence de Microfinance, qui a été obtenue le 28 Août 2014 !

 

Sont Oo Tehtwin, des services financiers pour les plus vulnérables

La Birmanie est le pays le plus pauvre de l’Asie du Sud-Est. Les conditions de travail y sont précaires : seule 20% de la population a accès à des services financiers et le secteur de la microfinance, encore jeune dans le pays, ne dessert que 5% de la population. A mesure que le pays s’ouvre et que le secteur de la microfinance y grandit, Entrepreneurs du Monde souhaite disséminer une approche sociale et responsable de la microfinance pour éviter les dérives trop commerciales qui pourraient nuire aux populations vulnérables.

SOO vise ainsi à répondre aux besoins importants en services financiers et combattre l’extrême précarité dont souffrent ces populations, notamment les femmes les plus vulnérables en zone urbaine et périurbaine de Yangon où la densité de populations pauvres urbaines est très forte, l’économie informelle est prédominante et où pourtant l’accès des plus vulnérables à des formations et à un capital est très limité. Beaucoup se tournent vers des usuriers, qui pratiquent des taux d’intérêt déraisonnables.

Développer une offre de microfinance sociale complète et adaptée

Aujourd’hui, l’offre de SOO comprend des services financiers (microcrédits et épargne) octroyés individuellement et sans caution à travers une méthodologie en groupes de 5 à 8 membres : chaque semaine, un remboursement est fait au chef de groupe, qui transmet ensuite l’argent à l’agent de crédit. 

Ces services sont accompagnés de services socio économiques, qui alternent des séances de suivi avec des formations en groupe une fois par mois, obligatoires, en gestion et sur des problématiques sociales. Ces services combinés visent à donner toutes les clés aux bénéficiaires pour développer une activité génératrice de revenus tout en leur permettant d’améliorer leurs conditions de vie sur le plan social. 


D’ici la fin de l’année l’objectif de SOO est d’atteindre  1000 bénéficiaires, dont 800 ayant accédés à un prêt et les 200 autres ayant pu épargner. Pour cela, 30 000 euros restent à trouver et nous sollicitons votre appui ! 

 SOO a vocation à devenir rentable et à étendre sa portée dans les années à venir tout en développant sa gamme de services financiers (prêts et épargnes adaptés aux agriculteurs, aux éleveurs et à des coopératives) et socio-économiques (créations de formations professionnelles et de nouvelles actions de sensibilisation) pour mieux répondre aux besoins de sa population cible. A plus long terme, il s’agira de développer des services de suivis sociaux individualisés et de référencement vers des organismes sociaux plus spécialisés si nécessaire, et également d’assurer des suivis individuels et collectifs sur le plan professionnel.


lundi 15 septembre 2014

S.E.E.D. ET SES ENTREPRENEURS SONT SUR KIVA !



Le 24 avril 2014 marque le début du partenariat entre KIVA et S.E.E.D. l’institution de microfinance partenaire d’Entrepreneurs du Monde aux Philippines. Après quelques semaines de lancement, déjà 20 prêts ont été accordés par des internautes à des petits entrepreneurs vivant dans l’agglomération de Manille et la Province  de Cavite.


A propos de KIVA  

Kiva est une des nombreuses plateformes de « Crowdfunding » destinées au financement de projets de créations d’entreprise utilisant internet comme canal de mise en relation entre les porteurs de projet et les personnes souhaitant investir dans ces projets. Organisation à but non lucrative créée en 2005 à San Francisco, KIVA permet aux internautes de prêter de l’argent à des institutions de microcrédit dans les pays en voie de développement. Ces institutions prêtent à leur tour l’argent reçu à des habitants des pays dans lesquels elles opèrent. Depuis 2005, 1 221 041 utilisateurs ont prêté 609 millions de dollars via KIVA. Ainsi, 673 080 demandes de prêts ont été financées par l'intermédiaire de 275 partenaires locaux dans 78 pays. Le taux de remboursement est de 98,79%. 

A propos de S.E.E.D. Center Philippines Inc.

Social Enhancement for Entreprenarial Development (S.E.E.D.), ONG de droit local, opère à travers 4 agences dans les bidonvilles de la grande banlieue de Manille et la province rurale de Rizal.  SEED développe, en plus de services socio-économiques, d’épargne et de micro-assurance, six produits de microcrédit adaptés aussi bien aux micro entrepreneurs « classiques » (Pag Babago); qu’aux entrepreneurs développant des petites entreprises sociales et environnementales (Pag Unlad); aux petits agriculteurs (Pag Sisikap); aux membres de coopératives de production (Pag Kakaisa); aux personnes très pauvres, handicapées ou âgées (Pag Asa); ou encore aux personnes affectées par les catastrophes naturelles (Calamity). L’objectif de ces services est de les soutenir dans le développement de leur activité génératrice de revenus et les aider à sortir de façon pérenne de pauvreté. 

Des financements KIVA pour qui ? 

Les prêts nouvellement acquis ont permis de financer les projets de 20 entrepreneurs (épiceries de rue, restauration de rue, vente ambulante et services tels que la réparation d’appareils électroniques ou la couture…)
Au cours du mois de juillet, KIVA a augmenté l’enveloppe de crédit de SEED de 20 000 euros à 50 000 euros. Ces financements permettront à l’institution de toucher plus de partenaires. S.E.E.D. va pouvoir renforcer le nouveau produit financier adapté aux populations les plus vulnérables (Pag Asa), aux membres des coopératives de couturières (Pag Kakaisa), étendre la portée du crédit donné aux petits entrepreneurs qui gèrent une entreprise sociale (Pag Unlad) et continuera de financer grâce à ce partenariat à hauteur de 40% son microcrédit classique (Pag Babago). 


Rendez-vous sur la plateforme KIVA pour que vous aussi souteniez des micro-entrepreneurs de S.E.E.D. !